Voyager autour du monde et rencontrer de nouvelles cultures ; En résumé se sont les principales sources d ‘inspirations du chanteur, de l’écrivain, du compositeur et guitariste Mark JANSEN, entant que musicien et que personne. La dernière preuve de son intérêt illimité envers le monde qui l ‘entour et l ‘album « The Phantom Agony », le premier album très coloré, du groupe hollandais récemment fondé, Epica. Mark JANSEN et ses amis musiciens sont nourrit d’un grand intérêt envers les autres cultures, et surtout celles du moyen-orient. La chaleur des personnes qui vous côtoient, mais aussi la musique de cette partie du monde. La variété des sons d ‘Epica reflète tout cela. Mais l ‘ influence des autres parties du monde tels que celle de l ‘Amérique du sud se retrouve dans les chansons de leur album. Le groupe tente également de faire beaucoup de tourisme afin d ‘accumuler le plus d ‘expérience possible.
Après avoir fait partie du retentissent groupe hollandais « After Forever », pendant une courte mais fougueuse période, Mark JANSEN s ‘est senti obligé de recommencer tout depuis le début. Il n ‘a pas tardé une seconde. Le jour de sa prise de conscience, il n ‘ avait plus aucun avenir dans son ancien groupe. Un nouveau challenge l ‘attendait. Il prit contacts avec des personnes, fit passer des auditions et réfléchi à propos du nom du groupe. Le premier nom choisi fut « Sahara dust » mais au début de 2003 le nom devint « Epica ». Dans son début le groupe travaillait avec la chanteuse Helena MICHAELSEN du groupe « Trail of tears. Toutefois, le choix se porta sur la jeune et talentueuse Simone SIMONS. Le groupe fut progressivement complété avec Coen JANSEN au clavier , Ad SLUIJTER à la guitare et Jeroens SIMONS à la batterie, tous deux du groupe « Cassiopeia » , ainsi que Yves HUTS à la basse , du groupe « Axamenta ».
Le premier album fut enregistré au « Gate Studio » à Wolfsburg en Allemagne , sous l ‘oeil expert du producteur et technicien de renommé , Sacha PAETH ( Aina, Rhapsody,Kamelot,Angra). On distingue la variation de l ‘étoffe dès la première piste. « Àdyta » est une introduction nuancée classique chanté en latin. Le groupe travail avec un chœur classique, alors que des tons supplémentaires sont ajoutés à la musique grâce à huit instruments : trois violons, deux altos, deux violoncelles et une contrebasse. Le filet rouge est la mezzo-soprano Simone SIMONS, qui, avec le style classique des chanteurs d ‘opéra, reste au sommet de l ‘étoffe. Epica est un groupe qui aime les contrastes. Guitare sans interruption s ‘opposant à une chorale sans défaut. Le sublime chant de Simone SIMONS s‘opposant aux atroces grognements de Mark JANSEN. Une des chansons, dans laquelle tout ces aspects ce retrouve avec une unité fascinante, est « Sensorium ». La combinaison du classique et de l ‘extrême à rarement paru aussi convaincante.
Durant la composition de « The Phantom Agony » le groupe à été particulièrement inspiré par les partitions. L ‘ambition d ‘Epica est de rassemblé les émotions dans les lyriques et les sons, et le faire passer vers leurs auditeurs. Ce que veut vraiment le groupe, c ‘est donnez la chair de poule à l ‘audience, le plus faisant le mieux. Le titre des chansons est une partie du travail sur laquelle les six membres du groupe on souhaité apporter cet effet. C ‘est à l ‘auditeur seul d ‘interprété les lyriques comme il le souhaite. L’album « The Phantom Agony » prouve que Epica ne c ‘est pas détourner de la réalité. «Façade Of Reality » raconte l ‘avant et l ‘après de l ‘attaque du 11 septembre au USA, ainsi que tout ce qui à changer durant cette période. C ‘est pour cela que c ‘est une chanson qui compte également beaucoup pour le groupe.
Enfin le nom du groupe.

Pour le groupe, il avait d ‘abord deux significations. Avant tout c ‘est un hommage au groupe Kamelot, dont les membres d ‘Epica sont de grands fans, Epica étant également le titre d ‘une de leurs chansons. En plus de cela, Epica est un endroit de l ‘univers ou toutes les réponses aux questions essentielles se trouvent. Une signification qui s ‘accorde parfaitement avec la teneur des lyriques. Récemment une autre signification à été rajouté. Il n ‘ y a pas si longtemps de sa Epica était entrain de donner un concert en Belgique. Tout c ‘était très bien passer. Soudainement, à la fin du concert, quelque chose se passa entre la scène et l ‘audience. Ainsi les spectateurs clamaient le nom du groupe : « E-pi-caa, E-pi-caa ». Cela sonnait formidablement bien. C ‘est ainsi que le groupe décida que Epica était le bon choix.
Traduit de l'anglais par Elscorpion  
2004 © J3tr0